A quoi sert l’astrologie ?

L'astrologie est une tradition millénaire qui a su, à travers ceux qui l'étudient et la pratiquent, rester vivante et utile aux humains qui font appel à elle pour comprendre leur équation personnelle ou, comme le disait Dane Rudhyar, pour connaître leur partition au sein de la symphonie toute-humaine.


L’astrologie de la guérison - Christian Drouaillet †



Ma première rencontre avec l'astrologie a été tardive. J'avais 50 ans, mais ce moment a été le point d'aboutissement de toutes mes recherches.


À 18 ans, cherchant des clés pour comprendre le monde, j'ai commencé par faire une licence de philosophie. Je pensais naïvement trouver à travers la métaphysique une approche de la vérité, mais je n'ai trouvé que des théories.


À 45 ans, après avoir élevé mes enfants, j'ai repris des études et je suis devenue psychologue. J'ai appris dans une certaine mesure à décoder le fonctionnement de l'esprit, mais je me posais toujours la question du sens.


C'est quelques années plus tard que j'ai découvert l'astrologie. Enfin, les choses prenaient sens. Dans une dimension cosmique, tout était relié, le comment et le pourquoi se rejoignaient.


Astrologie - Les connaissances essentielles - Thérèse Casati



À quoi sert l'astrologie ?


L'astrologie n'est pas comme le pensait Roland Barthes (Mythologies, le Seuil, 1957) « la littérature du monde petit-bourgeois », ou bien comme l'écrivait encore récemment une journaliste du magazine Le Point, notre « petit bout de superstition ». (26.12.1983) ; c'est bien plus « une science, un art et une école de sagesse, pour reprendre des propos de Raymond Abellio à Paris-Match (interview du 30.12.1983).


On l'aura compris dans ces conditions l'astrologie exige énormément de nous ; elle exige que nous nous hissions jusqu'aux plans les plus élevés de l'être ; elle exige que nous aidions les autres à s'élever toujours plus haut, sans concession ni faux-fuyants ; elle exige qu'individuellement et collectivement nous construisions le Nouvel Âge.


L'Ère du Verseau nous interpelle et nous somme d'œuvrer pour une paix qui ne soit pas seulement l'absence de guerre ou pire encore la trêve armée qui est notre état permanent aujourd'hui.


L'Ère du Verseau nous demande d'ériger par-delà les différences et les haines personnelles une « religion des étoiles., une religion œcuménique, une religion pan-galactique pour une seule et même Humanité que ce soit ici ou ailleurs…


« Nous avons trop de savants, pas assez d'hommes de Dieu » disait en novembre 1948 à Boston le général Omar Bradley, chef d'état-major de l'armée des États-Unis. - Nous avons arraché à l'atome son mystère et rejeté le Sermon sur la montagne… Le monde a réalisé la splendeur sans la sagesse ; la puissance sans la conscience.


Notre monde est un monde de géants nucléaires et de bébés moraux. Nous connaissons plus de choses de la guerre que de la paix, mieux l'art de tuer que celui de vivre. » (La vie du mahatma Gandhi, Belfond, 1983).


Comme le dit avec justesse Dane Rudhyar, on doit aborder le thème de naissance dans une attitude de prière, et, j'ajouterai, dans le silence intérieur. Ce silence qui pour Gandhi était le vrai langage de l'adoration cosmique ; Gandhi qui pratiquait le jeûne dans la prière comme l'inverse de la désintégration de la matière : sa réintégration dans l'amour qui assure la cohésion de l'univers.


Rudhyar comme Gandhi a choisi de consacrer toutes ses forces au service d'une humanité nouvelle, l'Humanité du Nouvel Âge, l'humanité de l'Ère du Verseau…


Une humanité qui soit une immense et prodigieuse cathédrale, un Sacré-Cœur planétaire, dont chaque homme soit une pierre ; une pierre qui soit énergie spirituelle, rythme, vibration, harmonie, résonnent à l'unisson du cosmos dans sa grandeur inaltérable.


D'où le rôle fondamental, capital, dans la société future, dévolu à l'astrologie qui, une fois réunifiée à l'astronomie et retrouvant donc son état originel dans une nouvelle dimension, pourra donner naissance à une authentique « religion des étoiles », nécessaire pour que l'humanité puisse trouver son unité et acquérir une conscience vraiment planétaire et universelle.


La pratique de l’astrologie - Dane Rudhyar †



"On attribue maintenant à l'Astrologie le mérite de déceler dans un thème individuel les lignes de forces du tempérament et du caractère, lesquelles à leur tour se projettent dans le destin du sujet. L'astrologie prend alors sa véritable orientation qui est d'aider à se connaître surtout dans ses tendances inconscientes, lesquelles, par définition, échappent à son jugement."


Il advient fréquemment qu'une étude astrologique bien faite, permette de mettre à jour ce qu'une psychanalyse mettra des mois, sinon des années à découvrir, aussi certains psychologues e psychiatres font-ils plus souvent qu'on ne le pense appel à des astrologues confirmés. La Psychologie est le domaine privilégié de l'Astrologie. Cette dernière n'est-elle pas, en fin de compte une psychologie à la mesure de l'Univers ?


"L'astrologie peut revendiquer d'être une psychologie concrète, car elle tente avec succès de situer l'individu dans ses différents aspects, familial, professionnel, conjugal, amical, idéologique, etc.. C'est ce que se propose précisément l'analyse de la structure individuelle". (A. Barbault, Défense et illustration de l'Astrologie, Ed. Grasset). Et cette "structure individuelle" c'est le Thème Natal !



Astrologie - Aide mémoire - Roselyne d’Ormesson


Astrologie