Les émotions

La plupart des situations de la vie génèrent des émotions.


Qu’il s’agisse de devoir s’exprimer en public, d’être ennuyé devant quelque chose qui ne nous convient pas, de l’impatience et de l’énervement que l’on peut ressentir dans un embouteillage, de la déception de n’avoir pas obtenu le résultat désiré, de la frustration devant un échec, de la tristesse de devoir quitter un moment agréable, etc.


Ressentir ceci ou cela et d’en avoir plus où moins conscience est le départ de l’expérience subjective de l’émotion. Ressentir une vive émotion, être sous le coup de l’émotion.


Expérience subjective, immatérielle et impalpable, l’émotion est un phénomène qui surgit dans la vie intérieure et dont la vibration peut être plus ou moins longue. Exprimer ses émotions ou réprimer ses émotions.


Les manifestations de l’émotion peuvent être décrites en 5 grandes dimensions :


La première dimension de l’émotion renvoie à soi : « vais-je être à la hauteur ? », « que vont-ils penser de moi ? »,etc.


S’en suit une seconde dimension qui renvoie à des modifications biologiques : variation du rythme cardiaque, de la pression artérielle, changement du rythme et de l’amplitude respiratoire.


La troisième dimension appel à l’action, car chaque émotion induit une action : Envie de fuir, de se cacher, lutter contre un rougissement, envie de frapper, etc.


La quatrième dimension est la modification de l’expression corporelle et comportementale.


Enfin, la cinquième est l’expérience subjective du ressenti personnel : « j’ai peur », « je ne me sens pas en adéquation », etc.


Les émotions sont indispensables à l’adaptation de l’être humain dans son environnement. Elles facilitent les comportements qui peuvent nous mettre hors de danger ou nous permettre de faire des pas vers une meilleure adaptation à diverses situations de vie. Sans émotion il est impossible de se sauver ou de prendre une bonne décision, impossible de donner à sa vie une coloration.


Les difficultés à maîtriser les émotions peuvent porter à des débordements comme la colère, la jalousie, la possessivité, un excès d’enthousiasme, etc. Il s’avère donc important de contrôler nos émotions par la compréhension de ce qu’elles signifient pour nous, surtout si elles sont prégnantes au point de nous rendre la vie impossible.


Nos conditionnements génétiques, mais aussi la façon que nous avons eue de vivre les expériences dans l’enfance sont autant de facteurs à la faculté plus ou moins importante de pouvoir gérer ses émotions.




Fin provisoire du texte sous réserve de rajout et de modification.


Accueil Psychothérapie Psychothérapie Psychothérapie