L’identité

Le mot « Identité » provient de la racine « idem : le même » qui évoque que deux objets sont similaires, analogues, ou assimilables ; le principe « d'identité » en mathématiques : exactement similaire.


L'identité traduit alors le fait qu'une personne reste la même en tant qu'être humain, en tant que sujet avec une naissance et une mort (à venir ou déjà atteinte), quels que soient le temps et son évolution dans le temps alors qu'elle est si différente au fil des jours biologiquement et physiologiquement.


On peut avoir une identité avant même de le savoir… identité dès la demande de reconnaissance de paternité auprès du juge avant même l'accouchement.


Le principe d'identité est aussi un concept légal, traduisant une appartenance à un corps social. Une seule personne peut avoir cette identité, ce qui suggère un concept quasi opposé au précédent puisqu'ici l'identité est la caractéristique du sujet qui en fait un être totalement dissemblable, différent d'un autre sujet.


Le développement est-il la recherche de son identité ? Et par rapport à qui et dans quelle histoire ? Est-ce la capacité à reconnaître ses liens (« je nais et viens d'autrui ») pour mieux s'en détacher ? Est-ce la recherche de sa singularité ? Est-ce la recherche d'une autonomie toujours croissante ?


De sa définition princeps « même, identique » on passe au « différent et au spécifique ».


La « différence » naît et provient du même. Le vivant ne peut donc pas s'envisager sans ce lien.




En savoir plus En savoir plus

 Caractère permanent et stable d’un individu, d’un groupe.

 Identité personnelle.

Identité du moi.

Affirmer son identité.

Crise d’identité.