Ce qui ne meurt jamais

Les miracles opérés par Bouddha étaient très différents de ceux de Jésus. Un jour, une femme en pleurs vint le trouver. Son seul enfant venait de mourir, elle avait déjà perdu son mari et il ne lui restait plus personne au monde. Bouddha lui sourit avec bonté et dit : va dans la ville et rapporte-moi quelques grains de sénevé d'une maison où jamais personne n'est mort.


Partout, la femme reçut la même réponse : nous pouvons te donner autant de grains de sénevé que tu veux, mais la condition est impossible à remplir. Sous ce toit beaucoup de gens ont déjà rendu l'âme.


Elle s'obstina et poursuivit sa recherche, dans l'espoir de trouver une maison où la Camarde n'aurait jamais frappé. À la nuit tombée elle renonça et comprit que la mort faisait partie de la vie : la mort n'est pas un désastre, elle survient tôt ou tard. Elle retourna voir Bouddha qui lui demanda si elle rapportait des grains de sénevé.


La femme se prosterna et dit : accorde-moi l'initiation, je souhaite connaître ce qui n'est pas éphémère. Je ne te demande plus de me rendre mon enfant, il mourrait de toute façon un jour ou l'autre. Enseigne-moi ce qui ne meurt jamais.

Graine de sagesse