Mes premiers pas l’ont été de façon autodidacte.


Cette façon de marcher seul est quelque chose qui fait partie de mon tempérament. Ma carte de naissance laisse d’ailleurs transparaître les traits d’une personnalité fort indépendante, au point que dans mes jeunes années cela m’a parfois porté préjudice.


Je n’en faisais qu’à ma tête, mais je ne le regrette pas. Pour, un jour, se trouver, il faut aller au bout de soi, même jusque dans sa propre bêtise. J’écris bêtise en italique, car un jour on s’aperçoit que cela a été une bénédiction.


Une fois que j’avais acquis la compréhension de certains mécanismes psychiques par moi-même, notamment lors d’une thérapie personnelle, je me suis tourné vers l’université, puis vers l’IEA où j’ai étudié l’astrologie psychologique. Pour plus de précision sur mon parcours et ma formation liée à l’astrologie, le lecteur peut se rendre sur cette page.



Comment vous êtes-vous formé ?