Par l'étude de l'astrologie, l'être s'individualise dans la mesure où le thème natal constitue cette structure archétypique astrale qui lui est propre et sur laquelle son moi va se développer.


Cette individuation qui consiste à devenir qui l'on est vraiment engendre une approche singulière de l'astrologie. Ce qui fait que ceux qui l'étudient en parlent souvent de manière fort différente que ceux qui ne l’étudie pas.


Ces différentes approches ne sont donc pas du fait de l'essence même de l'astrologie qui est "musique des sphères", mais de la façon dont chaque individualité dorénavant enracinée en elle-même va exprimer cette musique.


Pour donner une image, un piano est un piano et ne sera jamais qu'un piano. Ce qui le différencie d'un autre piano, c'est le musicien qui en joue. Une condition est néanmoins nécessaire, celle de connaître le solfège. Et le solfège est à la musique ce que l'étude des symboles est à l'astrologie.


Le solfège fait des notes pour les oreilles, les symboles astrologiques font de la musique pour l'esprit, bien qu'il est vrai parfois que les notes qui arrivent aux oreilles peuvent enchanter l'esprit. À contrario, les symboles de l'esprit peuvent ne jamais atteindre l’oreille !


Lorsque l'on connaît le solfège, on peut retranscrire sur l'instrument la partition du compositeur.


Mais il est également possible, lorsque l'on connaît le solfège, d'écouter un morceau de musique et de se faire une représentation, dans son esprit, de la partition qui est en train de se jouer.


De la même façon, on peut se faire une représentation en son esprit de l'état d'une personne lorsqu'elle nous parle. Son état d'âme passe par ses cordes vocales, forme des sons, un rythme. Et même si elle ne parle pas, son attitude est musicale. Entre l'apathie et l'excitation, il y a aussi toute une étendue de sons. Et ces sons peuvent nous donner la couleur de la partition, la couleur de l’état d’être.


L'étude de l'astrologie nous apprend à connaître à la fois la musique et à la fois la partition. Et surtout, de pouvoir faire le lien entre la musique et la partition comme provenant d'une même source.


Or, la vie n'arrête pas de jouer, elle est musique à chaque coin de rue, au fond de chaque forêt, dans la joie ou la tristesse la musique, ininterrompue se joue.


À partir de là on peut s'interroger sur qui joue cette vie jusqu'à se sentir soi-même une note de la partition en train de se jouer. On peut rester sourd ou vouloir entendre. Une chose est néanmoins certaine : lorsque l'on entend la musique simultanément que l'on voit la partition ou que l'on entend la partition simultanément que l'on voit la musique, c'est l'émerveillement.


Sauf si la note que nous sommes lit mal la partition, entend mal la musique, n'est pas accordée dans l'orchestre où se joue une grande symphonie ; la Vie. Dans ce cas la voie vers l’émerveillement est encore à travailler !


Ceux qui sont très avancés sur le chemin de la connaissance de la musique peuvent se laisser couler de façon harmonieuse dans le courant des sons. Ils peuvent même, en grand connaisseur, se taire un moment, le temps de laisser passer un son plus fort afin qu'il n'y ait pas de brouhaha, ou encore pour laisser poindre un son nouveau à peine perceptible, mais qui déjà s'éveille.


L'astrologie nous apprend à écouter la musique de la vie, à écouter comment et pourquoi se déroule la partition, à y participer et devenir des musiciens à notre tour. Elle nous apprend à écouter et à entendre comment se joue la musique pour notre camarade d'à côté afin de s'harmoniser avec ses propres rythmiques, ses propres modulations, ses propres amplitudes, ses propres vibrations tout en devenant de plus en plus nous-mêmes.


Elle nous apprend surtout à élever la note que nous sommes à sa juste sonorité, à sa juste musicalité afin que cesse, peut être un jour, dans l’immense auditorium, le bruit de fond d'une salle encore inconfortablement installée.




Pourquoi étudier l’astrologie ?

"L'astrologie a beaucoup à offrir à celui qui entretient consciemment une vie intérieure.

Il ne s'agit pas de surprises sensationnelles, ni d'un moyen de manipuler le destin, mais plutôt de mettre en lumière les étapes du développement personnel que nous accueillerons favorablement, et que nous utiliserons comme une opportunité pour notre propre transformation."


Stephen Arroyo - La pratique de l’astrologie