Pour un soutien lors d’une période difficile

Entreprendre une démarche de demande d’aide psychologique correspond sans doute à un moment de votre histoire, où vous souhaitez sortir de certaines répétitions existentielles, de certains schémas de fonctionnements redondants, de certains blocages, d’une situation de souffrance, afin de rendre votre vie plus créative ; d’oser aller vers moins de malheur vers plus de bonheur, d’épanouissement


Mais comment pouvez-vous savoir si le moment est venu pour vous d’avancer dans ce sens ?


Vous ne pouvez ignorer que c’est peut-être une démarche de longue haleine qui vous demandera de la réflexion sur vous-même, du temps et même des moyens financiers.


Peut-être avez-vous tourné ce qui vous semble être votre/vos problèmes dans tous les sens, et avez cherché à sortir de votre malaise par toutes sortes de procédés plus ou moins hasardeux.


Peut-être avez-vous lassé votre famille, vos amis, vos relations par des demandes et des appels perpétuels, vous avez cherché à minimiser les obstacles que vous avez rencontrés, vous vous êtes jeté dans le travail ou les plaisirs, les aventures en tous genres, vous avez voyagé loin de chez vous pour vous oublier ; mais rien n’y a fait, vous êtes revenu à votre point de départ.


Revenir au point de départ est alors un risque majeur de tomber dans une détresse extrême avec l’impression d’être confronté à l’ingratitude de vos proches, la trahison de vos meilleurs amis, l’échec de vos amours, etc., et d’y voir les signes de la dureté implacable du monde plutôt que de vous interroger sur vous-même.


Dans cet état de souffrance, vous pouvez chercher un appui auprès de personnes de l’entourage familial ou amical dont vous avez éprouvé la bienveillance, quand un tel entourage existe. Mais la compréhension des proches ne résout pas tout.


Vous allez vous rendre compte que la résonance émotionnelle envers un parent ou un ami vous empêche de reconsidérer votre propre état avec suffisamment de recul. Leur présence chaleureuse ne vous suffit plus, parce que le malaise psychique a pris une dimension excessive et récurrente, les réconforts habituels ne permettent plus de vous calmer et vous envisagez alors le recours à quelqu’un de l’extérieur.


Le médecin de famille est souvent le premier à qui l’on s’adresse, mais le médecin est formé pour aplanir les problématiques passagères avec des médicaments, il n’a pas été formé à l’écoute thérapeutique et ce n’est d’ailleurs pas son rôle. Il va réassurer son patient et prescrire éventuellement un psychotrope. L’usage de ces produits ne remplace pas un véritable travail sur soi. La plupart des médecins le savent bien et font volontiers appel à la thérapie et au spécialiste capable de la mettre en œuvre.


Dans la plupart des cas, le chemin vers soi est loin d’être linéaire, il paraît plutôt semé d’embûches qui donnent lieu à des hésitations, des répétitions et des renoncements. Les raisons en sont multiples.


Les effets d’un travail sur soi peuvent susciter l’inquiétude et la perspective de changement peut renvoyer à des idées de ruptures catastrophiques. Le projet de travailler sur soi fait peur précisément parce qu’il met en jeu une réflexion difficile sur l’état psychique dans lequel on se trouve et sur la croyance que cet état ne peut être modifié sans risque.


Il s’agit bien, dans cet état de souffrance d’une remise en question. Mais, « Les humains tiennent plus à leur souffrance qu’à leur bonheur », écrit sans ambages Roustang en 2 006.


Et pour ne pas être heureux, on va trouver toutes sortes d’excuses :


- Je m’en sortirai bien seul(e)

- Le travail sur soi c’est pour les faibles

- Etc.


Pourtant la chose est simple : dire ce que l’on a sur le cœur soulage et lorsque celui qui vous écoute vous comprend c’est encore mieux. Quand il apporte des clés de compréhension pour avancer dans la vie c’est vraiment très bien.


Vous écouter, vous comprendre et vous apporter des clés de réflexion et de compréhension sur ce que vous vivez, est le travail d’un astropsychologue. Cette écoute qui vous soulagera et cette compréhension qui vous apportera des clés de lecture vous permettra de mettre tranquillement les voiles vers le centre de vous-même.

Pascal Patry

Astropsychologue & thérapeute


Pour entreprendre une thérapie, il faut faire un chemin qui va de la reconnaissance d'un malaise personnel à la recherche d'une aide psychologique que l'entourage seul ne peut pas donner et qui nécessite l'intervention d'un professionnel.


Mais ce parcours est semé d'embûches et d'occasions de recul qui tiennent notamment à la difficulté d'exprimer une partie de soi ressentie comme faible ou secrète.

Pour vos bilans de potentialités et de compétences Accueil Témoignages

À la demande de qui entreprenez-vous cette démarche ?


De ma petite voix

intérieure

Accueil