Le sujet principal de lastrologie ?

Quel est le sujet principal de l'astrologie ?


C'est la personne humaine considérée comme un organisme intégral incluant des activités physiques, psychiques, intellectuelles, sociales et spirituelles de nature différente et s'exprimant à de multiples niveaux.


Les termes corps, intellect, sentiment, âme, définissent approximativement les catégories où s'intègrent ces différentes activités. Toutes ces activités sont « humaines », car en dépit de leur similitude avec les activités propres à d'autres règnes naturels (animal, végétal, etc.), elles se trouvent polarisées et sont essentiellement dépendantes d'un modèle et d'une finalité génériques qui caractérisent le genre humain à l'exclusion de tout autre.


L'être humain digère ses aliments de la même manière que les autres mammifères, mais dans la mesure où il peut avoir conscience du processus digestif et agir volontairement sur lui, pour son bien ou pour son mal, la digestion chez l'homme est « humaine ».


Le champ de l'interprétation astrologique s'étend à tout groupe humain relativement permanent et à toute situation intervenant au cours de l'existence humaine. Des ensembles ou des séries de phénomènes naturels, météorologiques par exemple, peuvent être aussi analysés et leur évolution interprétée par l'érection de thèmes astrologiques, mais ce uniquement dans la mesure où ils font partie de l'expérience collective des êtres humains.


L'astrologie a pour fin essentielle d'ordonner le chaos apparent de l'expérience humaine, et d'aider ainsi l'individu et le groupe à parvenir à un degré plus avancé d'intégration, de santé physique et morale.


L'astrologie, en cela, permet d'acquérir une conscience approfondie de l'existence et d'appréhender plus justement les caractéristiques structurelles et le comportement cyclique de tout organisme. D'où son importance, car pour l'homme c'est un privilège exclusif et un devoir spirituel de suivre la « Voie consciente ».


L'astrologie, cependant, n'offre pas de raccourci à l'intégration. En effet, l'intégration de tout ensemble organique est un processus graduel ; il dépend, d'un côté, du degré d'appréhension subjective de la notion d'« ordre » et de prise de conscience du « centre », dans chacun des différents éléments qui le composent, et, d'un autre côté, du degré de disponibilité du Principe spirituel relié à cet organisme en gestation, pour dynamiser et éclairer les efforts déployés par cet organisme de manière à parvenir à une organisation complète et harmonieuse.


En outre, tout élément d'un thème astrologique est susceptible de contribuer soit à la désintégration, soit à l'intégration personnelle. Le thème ne fait que présenter d'une certaine manière les informations que les psychologues et les médecins utilisent pour leurs thérapeutiques.


Le mode de cette représentation jette toutefois, une lumière entièrement nouvelle sur les éléments constituants, les fonctions, les tendances et les virtualités de la personnalité individuelle. Qui en comprend la valeur, et sait en saisir la méthode est capable de devenir plus objectif à l'égard de lui-même.


Il est alors en mesure de tracer le graphique de son développement organique, de dessiner la courbe de ses forces vitales, et de se voir schématisé en ses facteurs essentiels.


Au-delà de la confusion de son expérience quotidienne, il parvient à discerner un modèle d'ordre. Ses tendances conflictuelles lui apparaissent dans leur ensemble comme des composantes complémentaires de sa personnalité intégrale. Il se perçoit comme un tout structurel et fonctionnel.


Toutefois ce qu'il voit n'est ni un graphique ni un portrait. Il ne voit qu'un symbole. Le thème natal est seulement un symbole : le « nom » de la personne totale.


Et en apprenant à épeler ce nom, l'individu pourra découvrir, s'il est sage, comment orienter au mieux ses efforts, à sa façon, vers une intégration effective dont il témoignera jour après jour.


L'astrologue-psychologue ne peut que lui indiquer la voie. Seul l'individu peut proférer le « nom », symbole d'intégrité [1].


Il ne le profère qu'en vivant pleinement ce qu'il est, de manière conséquente dans le cadre élargi de la société et de l'humanité.


Le fait que l'on puisse annoncer à l'avance ce qui doit arriver résulte de l'ordre qui préside à toute évolution. Si l'univers est régi par un ordre achevé, on peut alors prédire la phase suivante d'un cycle.


Si la prévision était une illusion, il n'y aurait ni science, ni généralisation, ni loi. C'est dans la mesure où l'astrologie est une science qu'elle doit de ce fait inclure des prédictions.


L'astronomie est un système de prédiction intéressant les phénomènes célestes. L'astrologie, cependant, ne s'occupe pas de déterminer les phénomènes célestes, mais de les interpréter en fonction du caractère et du comportement humain. La signification que l'astrologie confère à une planète est à la fois conditionnée par sa physionomie astronomique au sein du système solaire et parce qu'elle représente par rapport à la personne totale (ou par rapport à la situation globale qui affecte l'individu).


Toute signification planétaire présuppose l'existence de personnes totales qui soient le cadre de référence de cette signification. L'astrologie se réfère donc toujours implicitement à la totalité de la nature humaine telle qu'elle s'exprime au travers d'un individu.



[1] « Integral selfhood » ; self correspond au moi (Self ou Soi). Selfhood est synonyme d’ipséité, d’identité, d’unicité, d’essence, d’intégrité, de singularité, d’unité…


Dane Rudhyar - La pratique de l’astrologie




Astrologie