techniques thérapeutiques

Il existe aujourd'hui une multitude de psychothérapies.


Cette diversité permet une réponse adaptée aux besoins du public.

Cependant, elle est aussi source de perplexité ou d'inquiétude.


Toutes ces techniques sont-elles sérieuses et efficaces ?

S'adressent-elles aux mêmes personnes ?

Quelle est la spécificité de chacune ?

Où trouvent-elles leur origine ?


Edmond Marc - Professeur de psychologie

Affirmation de soi

Analyse transactionnelle

Antipsychiatrie

Approche centrée sur la personne [1]

Arts-thérapies

Auto-analyse

Biodynamique

Bioénergie

Clarification

Conseil conjugal

Couple (Thérapie de)

Cri (Thérapie par le)

EMDR

Ethnopsychiatrie

Focusing

Gestalt-thérapie

Gordon (Méthode)

Groupes de rencontre

Gymnastiques douces

Hypnose

Illumination intensive

Logothérapie [2]

Massages

Musicothérapies

Primale (Thérapie)

Programmation neurolinguistique

Psychodrame

Psychologie analytique

Psychologie existentielle

Psychologie humaniste

Psychologie individuelle d'Alfred Adler

Psychologie de la motivation

Psychosynthèse

Psychothérapie intégrative

Psychothérapies psychanalytiques

Reality therapy

Rebirthing

Relaxation

Rêve-éveillé-dirigé

Rolfing et intégration posturale

Sexologie

Sophrologie

Soutien mutuel ou co-conseil

Systémique, voir thérapies systémiques.

Techniques orientales

Thérapies brèves

Thérapies cognitives & comportementales [3]

Thérapie contextuelle

Thérapies familiales

Thérapies de groupe.

Thérapie rationnelle-émotive

Thérapie reichienne

Thérapies stratégiques

Thérapies systémiques

Visualisation

Thérapie centrée sur les émotions [4]


Le lecteur trouvera ci-dessous une liste des thérapies fréquemment utilisées.


Dans ma pratique,
JE ME RÉFÈRE À CERTAINES D’ENTRE ELLES, car elles entrent en adéquation et en corrélation avec l’astrologie.

[1] L’Approche centrée sur la personne

La thérapie qui consiste en l’approche centrée sur la personne a été développée par le psychologue américain Carl Rogers. Pour jauger, évaluer, comprendre ce qui se produit au cours de la relation d’aide, les théories de cette thérapie ont beaucoup apporté.


Le thérapeute accompagne simplement la personne dans la démarche qu’elle entreprend avec lui sans intervenir ni interférer sur l’évolution et les choix que cette personne décide de suivre.


Dans cet accompagnement qui porte sur un problème, une maladie ou un symptôme, le thérapeute aide son patient à atteindre plus de maturité et d’intégration en relançant et en redynamisant la volonté de ce dernier dans ce qu’elle a été entravée dans sa spontanéité.


C’est à travers une communication authentique et humaine à travers laquelle la personne apprend à se connaître elle-même, à faire des choix indépendants et significatifs, à réussir des relations humaines de manière plus adulte, que se fait la progression.


Du côté du thérapeute, les fondements de l’approche centrée sur la personne sont la congruence, la compréhension empathique et l’attention positive inconditionnelle. Il reformule ce qu’exprime le patient tout en lui apportant des clés pour réorganiser et percevoir les choses d’une façon différente. Il l’aide à la prise de décision par la mise en lumière des possibilités d’action et de choix qui s’offrent à lui, lui laissant entièrement le choix de prendre la direction qui lui semble être la meilleure.


[2] La Logothérapie

La logothérapie appelée également analyse existentielle a été développée par le psychiatre Victor Frankl.


Après la psychanalyse de Sigmund Freud et la psychologie individuelle d’Alfred Adler, cette thérapie est la troisième école viennoise de psychothérapie.


C’est une thérapie centrée sur le sens et la dimension spirituelle.


Cette psychothérapie aborde le patient dans la liberté de sa volonté (en vertu de laquelle la personne considérée est apte à formuler des choix), dans la volonté de sens (en vertu de laquelle la personne est mue par une ou plusieurs motivations noétiques) et enfin dans le sens de la vie, lequel sens consiste en ce que la personne est capable de se déterminer de façon responsable dans une situation donnée, compte tenu de toutes les possibilités qui lui sont propres.


La logothérapie est essentiellement une thérapie du psycho-traumatisme : enfance vécue dans la violence physique et/ou psychologique.


Chacun porte en soi des valeurs de création par lesquels quelque chose peut être apporté au monde, des valeurs d’expérience, expérience qui peut également être apportée aux autres.


C’est une thérapie qui vise toujours à trouver et à extraire du sens de la situation dans laquelle on se trouve.

Y compris face aux événements les plus tragiques.


Il est à noter que Victor Frankl est un rescapé des camps de la mort et qu’il a élaboré les bases de cette thérapie dans des conditions terribles.


Il s’est aperçu que les personnes qui survivaient étaient celles qui arrivaient à trouver un sens à ce qui leur arrivait.



[3] Les Thérapies cognitives & comportementales


Les thérapies comportementales et cognitives portent sur les phobies, l’agoraphobie et les attaques de panique, les phobies sociales et les perturbations des compétences sociales, le trouble obsessionnel compulsif, le trouble de l’anxiété généralisée, sur le stress post-traumatique, sur la dépression, les troubles de la personnalité et les problématiques sexuelles dans la vie du couple.


Il peut arriver qu’une personne ressente un problème, identifier le problème et décide de s’en sortir. Elle passe à l’action. À ce stade, elle peut réussir, mais également rechuter pour à nouveau être confrontée à la problématique qu’elle a ressentie au départ.


Les thérapies comportementales et cognitives aident la personne à prévenir la rechute. Il s’agit de trouver la méthode pour mener l’action jusqu’au bout. Le soutien du thérapeute est ici primordial.


« Je ne savais pas qu’il fallait faire attention ».


« J’en ai assez de me surveiller ».


« Il faut que je sache comment je perds pied ».


« Il me faut un système de contrôle ».


« Cela recommence comme avant ».


« Je dois reprendre rendez-vous et faire le travail psychologique comme prévu ».


Paroles de patients.



[4] Thérapie centrée sur les émotions


Une psychothérapie sans émotion ça n’existe pas !


C’est à travers les affects qu’une connaissance profonde de l’être peut se faire.


Les émotions sont les fondements préverbaux de l’existence humaine. Les émotions façonnent les premiers apprentissages de l’être humain bien avant qu’il puisse dans son esprit se faire une représentation, quelle qu’elle soit.


Les premières années de la vie ne peuvent être abordées qu’en termes de sensations, d’odeurs, de goût, de son, de sentiments à la fois flous au niveau des contenus est précis au niveau des contours du vécu. Il n’existe à ce moment-là aucune possibilité de verbalisation.


Plus tard, le développement social et affectif de l’enfant, en termes d’attachement et d’enjeux identitaires, jette les bases pour son intégrité psychologique à l’adolescence et à l’âge adulte.


Il n’est pas étonnant que les émotions soient au cœur du processus thérapeutique. Le changement émotionnel concerne l’identité même de la personne, les fondements de son système d’attachement et ses capacités à se représenter le réel.


Lorsque des circonstances se présentent dans la vie et qu’elles ramènent à la surface un vécu émotionnel douloureux, il est impossible de gérer en toute lucidité ces circonstances.


Des problématiques physiologiques, sensorielles, affectives et cognitives peuvent entraver le bon fonctionnement psychique et donc relationnel de la personne.


Les personnes sensibles sont particulièrement concernées par la thérapie centrée sur les émotions.




Fin

Sous réserve de rajout ou de modification


Accueil Psychothérapie Psychothérapie Psychothérapie