Le Nœud Sud en Maison XI

Bonjour
Title
Aller au contenu

Le Nœud Sud en Maison XI

Pascal Patry astrologue et thérapeute à Strasbourg 67000
Publié par Pascal Patry dans Astropsychologie · 9 Novembre 2022
Tags: LeNœudSudenMaisonXI
Le Nœud Sud en Maison XI

La maison XI représente les grands espoirs et les projets, ainsi que les appuis et les protections néces­saires pour les atteindre.

Par analogie avec le Verseau, onzième signe, la maison XI détient aussi les valeurs de liberté, d'indépendance, d'amitié et d'esprit confra­ternel. Les deux, par ailleurs, font intervenir un élé­ment d'appartenance à un groupe, groupement ou entreprise plutôt vaste.

Elles confèrent aussi un carac­tère d'originalité, de dépassement des limites et des frontières habituelles, au propre comme au figuré, aussi bien pour les grands projets que pour les entre­prises auxquelles on adhère.

Il n'y a qu'un pas à faire pour dévier vers l'ac­complissement des espoirs de grandes réalisations par appel du pied aux amis, ou par l'adhésion à un groupe ou à une entreprise, utilisés comme appuis.

Le nœud sud en XI favorise les grands projets à un point que ceci devient un rêve qui n'a plus aucune réalité concrète.

Le sujet se limitera donc à alimenter ses rêves et ses phantasmes, dans l'espoir qu'un jour tout se réalise d'un coup de baguette magique par une intervention extérieure, grâce aux amis, au groupe ou à l'entreprise à laquelle il appartient.

Il pourra même être convaincu qu'il suffit de posi­tiver, voire de penser très fort à une chose, pour que celle-ci se produise.

Ce qui n’est pas tout à fait faux, car il est doté du « pouvoir du souhait ».

Toutefois, ce pouvoir utilisé, à ses propres fins, produira l'effet inverse à celui souhaité s'il ne prend pas lui-même, activement, le relais : ceci afin de mener à son terme l'objet de son souhait.

Le problème du nœud sud en XI réside dans les grands projets qui restent longtemps, parfois définiti­vement, à l'état de rêves, car il est difficile pour ce sujet de passer à la réalisation de ce qu'il a pourtant merveilleusement conçu… et dont il a reçu du destin le fil conducteur.

Par ailleurs, le sens de la liberté de ces personnes dévie souvent en un besoin tellement absolu d'indépendance, qu'ils disposent aisément de la liberté d'au­trui pour assumer la leur en tout égoïsme : ils omet­tent de prévenir ou préviennent en dernière minute lorsqu'ils sont retenus, ils feront « faux bond » à des partenaires, ils « s'envoleront » pour vivre quelque temps avec quelqu'un d’autre une liberté absolue.

Mais ils ne comprendront pas que l'on agisse pareillement à leur égard.

Le nœud nord que le sujet possède en maison V, suggère d'abord qu'il respecte mieux ses partenaires en n'adhérant qu'à un seul amour à la fois, sans chan­ger d'aiguillage à chaque promesse d'un plus grand absolu.

Ce nœud implique ensuite la nécessité de passer de la conception à l'action, au quotidien, sans attendre que les choses se produisent d’elles-mêmes, sans rêver la vie et se complaire dans un « film » tout intérieur.

Par le nœud nord en V, le natif doit devenir créatif et réaliser ses projets, personnellement et concrète­ment, jusqu'à ce qu'il atteigne les objectifs souhaités, sans attendre des appuis, des amis ou des partenaires qu'ils agissent à sa place. Ses projets prendront forme alors avec la plus grande facilité.

Par exemple, s’il veut vendre des toiles, le destin pourra lui trouver l'acheteur et les canevas. Il lui fau­dra acheter les pinceaux, la peinture, ensuite peindre et achever ses œuvres.

Tout ceci paraît évident, mais pas pour un nœud sud en XI.

S'il souhaite s'installer à l'étranger, le destin lui enverra les personnes et les propositions, mais il devra négocier concrètement son installation en s'y rendant sans attendre, en plus, des billets d'avion ou un contrat de dix ans, ou pire, se satisfaire de ce projet qu'il a déjà totalement vécu dans sa tête.

Le nœud sud en XI vivra ou se bercera des projets les plus fous, sans vraiment rien concrétiser réelle­ment.

Il attendra en vain du destin qu’il produise des mira­cles. Toutefois, les miracles se produiront dès qu'il s'activera personnellement à les réaliser.

Le nœud sud en Verseau étalonnera trop sa vie sur un esprit de confraternité réciproque.

Il attendra trop de ses amis d'être soutenu ou appuyé.

Tous deux doivent apprendre à ne compter que sur eux-mêmes pour donner forme puis réaliser leurs pro­jets, et jamais sur les collaborateurs, partenaires ou amis, considérés à tort comme soutiens ou appuis.

***
Votre vie est dominée par un mélange fait de rêve, d'imagination et d'indépendance.

Votre besoin d'absolu, par ailleurs, vous pousse à la réaction et à l'excentricité jusqu'à l'anticonformisme.

Votre esprit très inventif déborde d'une imagination prolifique qui produit des rêves et des projets toujours fabuleux. Naît de ceci un besoin de renouveau inces­sant qui vous « pompe » jusqu'à vous dissocier par­fois des réalités.

C'est, en plus, à grand-peine que vous menez à terme ou que vous matérialisez efficacement ce que pourtant vous projetez magistralement : soit vous vous dégagez d'une tâche ou vous vous dissociez d'une rela­tion, y compris amoureuse, sans achever ce qui fut entrepris, soit vous vivez une situation jusqu'au bout, mais à cause de vos rêves d'absolu, les réalités et vos fictions ne s'avèrent pas compatibles et, trahi, vous pré­férez reprendre votre liberté dans l'espoir de décou­vrir ailleurs, parmi vos multiples amis et connaissan­ces, le nirvana auquel vous aspirez.

Un souvenir, enfoui au plus profond de vous-même, vous porte à reconstituer sans cesse un amour telle­ment exaltant qu'il peut dépasser le plan humain d'une seule personne.

C'est pourquoi vous vous retrouvez très rapidement déçu par chaque partenaire, car cha­cun ne peut contenir en lui seul la totalité de ces grandes espérances, clivages, souvenirs ou rêves que vous souhaitez matérialiser.

L'appel des « champs » lointains et le besoin de dépassement des limites étroites d'un monde trop petit pour contenir tous vos rêves, compromettent ou inter­rompent la plupart de vos « affaires » amoureuses.

C'est là qu'intervient votre dualité qui vous fait zig­zaguer entre l’amour qui restreint et votre précieuse liberté de rêver.

La construction de votre harmonie requiert pourtant que vous vous éloigniez de votre petit monde de phan­tasmes, liés à vos scénarios mentaux, ainsi que des aides, participations ou secours des amis qui le consti­tuent.

Laissez moins dériver votre mental avec une complaisance telle que votre vie se limite à un monde nébuleux de projets et d'espoirs. Celui-ci fait avorter vos plus belles réalisations, moins magiques, mais con­crètes.

Votre mission de vie souhaite vous voir produire ce que votre esprit s'ingénie merveilleusement à conce­voir.

Pour cela, introduisez l'élément de continuité dans vos œuvres, dans vos créations et dans l'amour.

Com­mencez par faire le tri entre vos phantasmes de com­plaisance personnelle, qui n'excluent pas tout un mon­de d'angoisses ou de réactions et vos qualités d'imagi­nation et d'intuition exceptionnelles.

Ces dernières sont aptes à concevoir ce qu'il vous faudra ensuite réaliser pour autrui, sans satisfaire vos rêves trop souvent utopiques.

Dans une seconde étape, évitez plus systématique­ment la dispersion amicale, affective, amoureuse.

Avant de vous engager dans une entreprise, faites preuve de discernement en ne confondant plus les réa­lités avec vos phantasmes.

Vous possédez en effet le pouvoir de concrétiser ce que votre esprit peut concevoir.

Toutefois, vous devez utiliser ces dons du ciel au profit d'autrui, faute de quoi vous créeriez des situations d'angoisse et vous porteriez seul la responsabilité des gémonies que vous avez déclenchées.

Au contraire, en utilisant votre lampe d'Aladin vous obtiendrez d'autrui des contreparties inestimables.

Ensuite, au-delà de vos rêves, vous devez vous effor­cer d’œuvrer « créativement » en vous appliquant à produire, à réaliser et à concrétiser ce que vous avez le don de concevoir avec talent.

Dans cet esprit, toutes les productions personnelles et artisanales d'œuvres artistiques, littéraires ou autres vous combleront au-delà de ce que vous pouvez imagi­ner.

L'essentiel sera toujours de vous forcer à passer du rêve à la conception et de la conception à l'action, sans vous trouver mille excuses de complaisance.

L'auto­discipline doit être pratiquée en vous fixant quotidien­nement des horaires durant lesquels vous vous appli­querez à terminer consciencieusement les tâches ou œuvres projetées, sans plus vous laisser distraire ou accaparer par une quelconque sollicitation amicale ou amoureuse, sans vous complaire dans d’interminables « parlotes » qui ne font qu'agrémenter votre goût du rêve.

Les domaines qui vous sont favorables incluent aussi le spectacle et les amusements publics et par ailleurs vous trouveriez aussi à vous épanouir dans une fonc­tion dévouée aux enfants.

La création étant votre mission de vie, elle inclut également la procréation. Vous retirerez en effet beaucoup de satisfaction des enfants que vous concevrez, car ils rempliront votre vie de joie.

Votre bonheur résidera dans votre capacité à devenir vraiment constructif, sans plus vous laisser noyer dans les brumes de votre esprit tout en suçant votre plume.

Méfiez-vous aussi de ce que vous appelez votre liber­té, car très souvent elle ne représente qu’un appel du pied à vos nombreuses amitiés, donc un dérivatif ou une fuite par rapport aux réalités que vous évitez encore ainsi d'assumer.

C'est votre fermeté et votre continuité dans l'achè­vement des œuvres qui amèneront votre succès.

Ce sont vos prétextes trop faciles pour vous y sous­traire qui sont responsables de tous vos échecs.

---










0
commentaires

Pascal Patry
Praticien en psychothérapie
Astropsychologue
Psychanalyste

5, impasse du mai
67000 Strasbourg
Tél. : 03 88 22 97 27
Mobile : 06 29 54 50 29

Retourner au contenu