Principes directeurs pour l’interprétation de l’Ascendant

Bonjour
Title
Aller au contenu

Principes directeurs pour l’interprétation de l’Ascendant

Pascal Patry astrologue et thérapeute à Strasbourg 67000
Publié par Pascal Patry dans Astrologie · Mardi 05 Mar 2024
Tags: Principesdirecteurspourl’interprétationdel’Ascendant
Principes directeurs pour l’interprétation de l’Ascendant

Bien que l’Ascendant ait chez chacun de nous une portée vaste et profonde, il reste qu’il faut le considérer en liaison avec l’ensemble du thème et surtout avec le signe solaire, si l’on désire en comprendre pleinement la signification pour un indi­vidu particulier. Après tout, le Soleil est le noyau de l’identité, le centre même de la conscience, la voie par laquelle nous assimi­lons une grande part de ce que nous vivons. L’Ascendant quant à lui, et bien que son importance puisse varier d’une personne à l’autre, n’occupe pas une position aussi centrale dans notre nature. Il montre, entre autres, comment nous abordons la vie, alors que le Soleil, lui, indique quelle est la nature de la vie elle-même ! Le rôle de l’Ascendant est de servir les aspirations, les valeurs et les objectifs de l’individu en matière de créativité, afin qu’il puisse vivre heureux et s’épanouir pleinement.

L’Ascendant modifie l’expression de l’énergie solaire. On pourrait consacrer un livre entier à l’étude de toutes les interac­tions possibles en fonction des combinaisons du Soleil et de l’Ascendant. Nous donnerons simplement un exemple pour illus­trer ces interactions. Un Ascendant en Gémeaux engendrera tou­jours une attitude caractérisée par une certaine vivacité dans la vie sociale et par la curiosité intellectuelle, et ce en combinaison avec n'importe quel signe solaire. Il rendra même un Taureau plus vivace, un Scorpion plus sociable et moins secret, il aidera un Capricorne à moins rester sur la défensive et à communiquer davantage, il incitera un Cancer à perdre de sa timidité ! Et pour­tant, dans tous ces cas, même si tous ces individus avec les Gémeaux à l’Ascendant semblent proches les uns des autres quant à leur façon d’aborder les choses et à leur personnalité apparente, le cœur de leur nature, indiqué par le Soleil, restera défini par le signe où se trouve celui-ci.

Pour comprendre le mode d’interaction de l’Ascendant et du signe solaire, on peut aussi prendre en considération les éléments correspondants. Par exemple, une personne qui a le Soleil en Cancer avec un Ascendant en signe de feu sera généralement plus extravertie, s’exprimera avec plus de force et d’assurance qu’un natif du Cancer avec, disons, un signe de terre à l’Ascendant ; ce dernier recouvrira en effet une attitude plus conserva­trice, plus tournée vers la recherche de la sécurité. Pour prendre un autre exemple, une personne avec le Soleil placé dans un signe d’air et un signe d’eau à l’Ascendant apparaîtra beaucoup plus émotive qu’elle ne le sera réellement, alors que, inversement, un individu avec le Soleil dans un signe d’eau et l’Ascendant en signe d’air semblera beaucoup plus détaché et bien moins émotif qu’il ne le sera en réalité.

La position du Soleil se traduit toujours par une manifestation forte de l’énergie caractéristique de la nature du signe où il se trouve ; bien que les aspects sur le Soleil donnent une teinte par­ticulière à son expression, celle-ci n’en sera jamais modifiée aussi profondément que celle de l’Ascendant. Souvent, le signe ascendant n’est occupé par aucune planète, mais même quand il en contient une ou deux, il ne peut avoir la même importance dans le thème que le signe occupé par le Soleil (à moins, bien sûr, que le signe solaire ne soit aussi ascendant !). Les qualités propres à l’Ascendant sont ainsi bien plus facilement modifiées que, dans la plupart des cas, les qualités et énergies du signe solaire. Les aspects étroits avec l’Ascendant modifient fortement son expression, la position en signe et les aspects de la planète maîtresse de l’Ascendant ont un impact profond sur l’expression des énergies du signe ascendant.

La complexité du facteur Ascendant explique bien des choses. Elle permet de comprendre pourquoi certaines personnes ne s’identifient pas bien à leur signe ascendant, pourquoi les étu­diants qui débutent en astrologie ont du mal à saisir le concept de l’Ascendant et à l’interpréter. Elle explique, enfin, comment il se fait que nombre de caractéristiques et de tendances, centrales chez un individu donné, n’apparaissent pas aussi nettement dans le symbolisme du signe solaire et dans celui du signe ascendant. De ce fait, pour beaucoup de gens, les « étiquettes » astrolo­giques fondamentales ne semblent guère avoir d’utilité.

Il conviendrait aussi de rappeler que bien des gens n’ont guère conscience de la nature de leur Ascendant, comparé à leur signe solaire. En ce sens, l’Ascendant est un facteur qui peut être déve­loppé avec le temps et mis à profit pour favoriser l’expression de son moi. J’ai rencontré des gens qui étaient soulagés de connaître leur signe ascendant, car il leur permettait d’identifier enfin une tendance très profondément ancrée en eux-mêmes, mais dont ils n’avaient qu’à moitié conscience. Dans certains cas, les qualités et les aptitudes symbolisées par l’Ascendant ne faisaient que commencer à émerger, et le fait d’apprendre les significations astrologiques qui s’y rattachaient a grandement aidé au dévelop­pement des personnes concernées. (Je tiens à souligner ici que, davantage peut-être que pour les autres facteurs du thème, l’envi­ronnement dans la petite enfance peut stimuler ou entraver l’expression des énergies de l’Ascendant, puisque celui-ci est le premier canal par lequel on interagit avec le monde extérieur.)

Si l’on garde à l’esprit que la signification de l’Ascendant est facilement nuancée par la position de sa planète maîtresse et par les aspects sur cet Ascendant (et sur les planètes situées dans la mai­son I), on peut faire quelques remarques d’ordre général quant aux douze Ascendants différents. Pour se familiariser davantage avec la nature essentielle de chacun d’eux, le lecteur se reportera utilement aux principes directeurs énoncés dans « Le Soleil dans les signes », au chapitre V. J’invite les étudiants en astrologie à s’y référer pour s’aider à interpréter les différents signes ascendants. J’ai remarqué que ces principes relatifs au Soleil donnaient de bons résultats si on les appliquait à l’Ascendant. De ce fait, plutôt que de répéter ces phrases clefs dans les paragraphes qui suivent, je m’efforcerai d’aborder la signification de chaque Ascendant sous un autre angle.

Dans les notes qui suivent, j’emploie souvent l’abréviation Ascendant, d’usage courant. Çà et là, j’évoque aussi certains contrastes significatifs qu’il m’a été donné d’observer au cours des vingt dernières années lorsqu’un signe est occupé par le Soleil ou lorsqu’il est ascendant. J’admets que ces observations sont subjectives et qu’elles ne sauraient s’appliquer à tous les cas dont le lecteur peut avoir connaissance. Néanmoins, je garde la conviction que stimuler la réflexion, voire la controverse, est une méthode d’apprentissage plus utile que celle qui consiste à dres­ser une liste infinie d’adjectifs pour chaque Ascendant. Le lec­teur doit donc considérer les évaluations comparatives ci-après comme des principes directeurs, des questions à explorer, plutôt que comme des affirmations péremptoires et définitives.

Ascendant Bélier

Abrupts, ambitieux, agités, impatients, toujours pressés de fon­cer, ces gens peuvent apparaître un tantinet « rugueux ». Si Mars est en Poissons, en Cancer ou dans un des signes de terre, cette vigueur sera un peu tempérée. Le Soleil en Bélier, direct, voire abrupt, pouvant sembler agressif et dépourvu de toute considéra­tion envers les autres, est souvent adouci chez beaucoup de ceux qui ont le Bélier à l’Ascendant. Néanmoins, l’esprit d’entreprise du Bélier est toujours présent, quelquefois avec plus de dyna­misme encore que chez ceux qui ont le Soleil dans ce signe.

Ascendant Taureau

Le natif agit de façon méthodique, contrôlée, mesurée, ce qui donne parfois une impression d’immobilité ; il déteste être bous­culé. Doté d’un fort sens esthétique, il est motivé surtout par la recherche du plaisir. Qu’il soit paresseux ou d’une productivité acharnée, il tient avant tout à faire les choses comme il l’entend et à son propre rythme. La position en signe de Vénus est déter­minante pour connaître son degré d’ambition ou de dynamisme. Il semble que le Soleil en Taureau soit souvent plus paresseux que celui qui a ce signe à l’Ascendant (probablement parce que le Soleil est l’énergie vitale essentielle), mais aussi plus posses­sif. Dans les deux cas, la personne cherche le plaisir dans ce qu’elle fait. C’est pour cette raison qu’elle refuse de se précipi­ter, car cela risque de gâcher le plaisir qu’elle trouve dans l’ins­tant. Elle aborde la vie de façon extrêmement physique et sen­suelle, avec un fort besoin d’intimité, d’affection et de sécurité.

Ascendant Gémeaux

C’est le signe ascendant le plus curieux d’esprit et le plus ami­cal, mais aussi le plus enclin à se faire en permanence du souci à son propre sujet (à l’exception peut-être, dans certains cas, de la Balance à l’Ascendant). Généralement très intelligent et ouvert, avec un fort appétit de communication verbale. La superficialité qui caractérise bien des personnes ayant le Soleil en Gémeaux est moins évidente chez celles qui ont ce signe à l’Ascendant ; mais la tendance qui fait qu’une partie de l’esprit ne sait pas ce que pense ou dit l’autre est souvent encore plus marquée chez l’Ascendant Gémeaux - ce qui risque d’exaspérer ceux qui aimeraient pouvoir compter sur ces gens et les croire sur parole. L’Ascendant Gémeaux n’est pas sciemment malhonnête ; c’est simplement que la main droite ne sait pas ce que fait la gauche ! (Je tiens cependant à dire que j’ai rencontré au moins deux per­sonnes qui ont les Gémeaux à l’Ascendant et sont tout à fait dignes de confiance !)

Ascendant Cancer

L’attitude générale est compréhensive et douce, mais cette sen­sibilité et cette compréhension sont aussi souvent dirigées vers soi-même que vers les autres, ce qui donne fréquemment une sen­sibilité excessive aux blessures et aux affronts. En ce sens, on peut dire que l’Ascendant Cancer montre moins de compréhen­sion envers les autres que le Soleil en Cancer, dont les sentiments ont tendance à aller plus en profondeur et dont les attentions sont plus touchantes. L’Ascendant Cancer semble souvent plus réservé et secret que le Soleil dans ce signe, qui, par sa grande aptitude à la comédie, apparaît souvent plutôt sociable et plus extraverti. La personne qui a le Cancer à l'Ascendant est généralement forte­ment introvertie, quoiqu’il m’ait été donné d’en rencontrer qui avaient la Lune en Lion ou dans un signe pareillement extraverti, et chez qui les tendances à l’extraversion étaient prédominantes.

Ascendant Lion

L’Ascendant en Lion semble inciter la personne à faire de son mieux pour exprimer ses meilleurs côtés. Cela ne signifie pas pour autant que la fierté (voire l’arrogance) léonine soit absente chez ceux qui ont ce signe à l’Ascendant, mais ils semblent moins éprouver le besoin de « régenter » la vie des autres que ceux qui ont le Soleil en Lion. L’Ascendant en Lion semble inci­ter à exprimer l’énergie du signe solaire de façon particulière­ment authentique, alors que le Soleil en Lion tend à dramatiser plus consciemment ses sentiments profonds. La magnanimité, dont on dit qu’elle est typique du Lion, semble plus réelle chez ceux qui ont ce signe à l’Ascendant, alors que ceux qui ont le Soleil en Lion ont tendance à se montrer plus insensibles et à manipuler les autres à leur seul profit. L’Ascendant Lion, toute­fois, peut faire montre d’une fierté assez altière et, du fait de son impérieux besoin de respect et de dignité, n’a pas l’humour spontané ni le caractère enjoué du Soleil en Lion.

Ascendant Vierge

Les gens qui ont l’Ascendant en Vierge montrent souvent plus d’assurance que ceux qui ont le Soleil dans ce signe. Assez curieusement, leur humilité semble aussi plus authentique, au moins en ce sens qu’ils admettent toujours qu’ils ont encore des choses à apprendre, et qu’ils doivent poursuivre leurs efforts pour s’améliorer eux-mêmes. La tendance à l’autocritique, qui abat et déprime si souvent les personnes ayant le Soleil en Vierge, est parfois présente, mais pas tout à fait aussi fréquem­ment, chez celles qui ont ce signe à l’Ascendant. C’est comme si l’Ascendant Vierge arrivait à mieux assumer ses doutes, au lieu de les ressasser. Le conservatisme et le respect des conventions, très présents chez les individus qui ont le Soleil en Vierge, sont moins profondément ancrés chez ceux qui ont ce signe à l’Ascendant. Ces derniers, en effet, peuvent sembler hautains, sévères ou réservés, mais cette apparence risque de cacher une nature en réalité beaucoup plus audacieuse ou fantaisiste. Quoiqu’on puisse observer la même habileté dans les deux cas, la personne qui a le Soleil en Vierge est souvent plus douée pour les analyses détaillées que celle qui a ce signe à l’Ascendant.

Ascendant Balance

Bien que l’Ascendant Balance ait plus souvent tendance à faire montre d’un égocentrisme quelque peu narcissique que le Soleil en Balance, il faut aussi dire qu’il est quelquefois vérita­blement plus doux et gentil que lui. Le Soleil en Balance, plus conscient que la vie n’est pas toujours rose, montre souvent plus de détachement dans ses rapports avec les autres. L’Ascendant Balance ajoute toujours une touche personnelle à la façon dont les autres énergies du thème s’expriment. Bien que les relations intimes soient un élément central dans la vie des individus qui ont le Soleil en Balance, le besoin de « l’autre » est parfois encore plus crucial chez ceux qui ont ce signe à l’Ascendant, et dont la vie entière semble centrée sur une relation intime (ou sur l’absence d’une telle relation). En l’absence de partenaire, la per­sonne qui a la Balance à l’Ascendant perd quelquefois le sens de l’orientation, du moins au sens figuré, manquant de ce fait gra­vement du goût de l’initiative et d’énergie physique. La position de Vénus dans le thème peut apporter plus d’éclaircissements sur les relations de la personne avec autrui. L’individu qui a la Balance à l’Ascendant est souvent, du moins en apparence, plus superficiel que celui qui a le Soleil dans ce signe, généralement bien plus profond qu’il le laisse paraître. L’Ascendant Balance semble aussi conserver une vision romantique de la vie plus longtemps que le Soleil en Balance, souvent cynique.
Ascendant Scorpion

Toujours remarqués pour leur magnétisme, on associe les indi­vidus qui ont le Scorpion à l’Ascendant avec les arts de la guéri­son, l’exploration des motivations d’autrui (par la psychothérapie, par exemple), mais aussi de l’inconnu et de l’ésotérisme. Bien que le Scorpion soit fréquemment décrit comme courageux, ce que l’on ne dit généralement pas, c’est à quel point la peur motive ses actes. Pour le Scorpion, la meilleure défense, c’est l’attaque. Les personnes qui ont le Scorpion à l’Ascendant sont constamment sur la défensive, à un degré que l’on ne rencontre généralement pas chez celles qui ont le Soleil en Scorpion. C’est un signe extrémiste sur le plan des émotions et, à chaque fois que l’on en rencontre une expression positive, on peut s’attendre à en rencontrer un puissant équivalent en négatif. En fait, au fil du temps, l’Ascendant Scorpion s’est taillé une réputation plutôt négative, pas entière­ment imméritée. Dans le registre des comportements vindicatifs, brutaux et jaloux, aucun signe ascendant ne peut rivaliser avec le Scorpion. Celui-ci est souvent motivé par le désir de vengeance, mais quelquefois aussi par celui, obsessionnel et paranoïde, de se protéger lui-même. Cela se manifeste souvent par une répugnance à se séparer de quelque chose, qu’il s’agisse d’argent ou d’une émotion contenue jusque-là ; ce type de personne a particulière­ment peur de ne plus se contrôler. Les individus qui ont le Scorpion à l'Ascendant ont un don pour percevoir les sentiments et les mobiles profonds des autres, du moins quand ils ne projettent pas leurs propres motivations sur eux. Ils peuvent s’avérer pleins de ressources et se consacrent souvent intensément à un défi ou à une mission difficiles à relever ou à remplir. Les traits de caractère négatifs évoqués plus haut le sont souvent bien moins chez les personnes qui ont le Soleil en Scorpion, lesquelles peuvent se montrer très loyales envers ceux qu’elles admettent dans le « cercle intérieur » de leurs amis intimes. La tendance à l'autodes­truction semble aussi beaucoup moins répandue avec le Soleil en Scorpion qu’avec l’Ascendant dans ce signe. En ce qui concerne la planète maîtresse de l’Ascendant, le signe occupé par Mars a toujours plus d’importance que celui occupé par Pluton ; un Mars qui a une orientation positive peut aider à canaliser et à transfor­mer l’énergie souvent autodestructrice du Scorpion.

Ascendant Sagittaire

L’optimisme, l’entrain, l’enthousiasme et la largeur d’esprit que l’on rencontre souvent, quoique pas systématiquement, chez les gens qui ont le Soleil en Sagittaire, s’expriment presque uni­formément chez ceux qui ont ce signe à l’Ascendant. Chez ces derniers, pratiquement tous ceux qu’il m’a été donné de rencon­trer pourraient être décrits comme perpétuellement sur la brèche, même confrontés à une série de déceptions ou d’obstacles. Bien que la tendance au prosélytisme soit présente aussi bien chez le Soleil en Sagittaire que chez l’Ascendant Sagittaire, chez ce der­nier, cette tendance s’exprime avec beaucoup plus de tolérance et d’inspiration, alors que le prosélytisme d’un Soleil en Sagit­taire donne souvent l’impression que l’individu a découvert « la Vérité » après avoir pris un coup sur la tête. Autrement dit, le sentiment de leur bon droit semble considérablement plus fla­grant chez les personnes qui ont le Soleil en Sagittaire que chez celles qui ont ce signe à l’Ascendant. D’ailleurs, les Ascendant Sagittaire ne se montrent presque jamais affectés par l’insatisfac­tion caractéristique des individus qui ont le Soleil dans ce signe, qui les pousse à errer sans but. L’Ascendant Sagittaire semble beaucoup plus enclin à une action bien définie en accord avec un idéal, alors que le Soleil en Sagittaire, lui, se contente parfois d’une activité tout intellectuelle et théorique.

Ascendant Capricorne

L’Ascendant Capricorne s’exprime souvent par une attitude extrêmement négative et sceptique, plus encore que le Soleil en Capricorne. Cependant, il faut bien comprendre que dans un cas comme dans l’autre, cette apparence de cynisme et de dédain vis-à-vis de la nouveauté n’est souvent qu’une façade protec­trice, qui dissimule une nature plus curieuse, vulnérable, voire ouverte sur le plan spirituel, qu’on ne pourrait le croire de prime abord. En fait, le Capricorne n’aime pas perdre son temps avec des idées non vérifiées. En revanche, la démonstration pratique et logique de réalités, même peu orthodoxes, suffira le plus sou­vent à susciter son intérêt et à lui faire oublier le scepticisme qu’il affiche automatiquement. Bien que l’Ascendant Capricorne et le Soleil en Capricorne soient, l’un comme l’autre, soucieux des apparences, des formes et de leur réputation, le premier semble beaucoup plus craindre le qu’en-dira-t-on ; il est capable d’aller très loin pour avoir le sentiment d’être « normal », en accord avec une vision conservatrice des choses, « en sécurité ». Le Soleil en Capricorne, quant à lui, semble avoir un plus grand appétit de réussite, d’accomplissement et d’autorité, et donne l’impression d’aborder la réussite sociale avec bien plus de détermination. L’Ascendant Capricorne paraît parfois se conten­ter de se sentir en sécurité. L’un comme l’autre sont d’un naturel tellement impersonnel que leurs rapports avec les autres peuvent être problématiques, encore que le Soleil en Capricorne ait sou­vent plus de mal que l’Ascendant Capricorne à tisser des liens, même individuels, avec les autres.
Ascendant Verseau

Un tempérament anticonformiste, rebelle, caractérise la per­sonnalité du Verseau, qu’il s’agisse du signe solaire ou ascen­dant. Toutefois, ces caractéristiques sont plus profondément ancrées chez ceux ayant le Soleil en Verseau. Ils sont générale ment très portés sur la nouveauté, l’imaginaire et tout ce qui est révolutionnaire, même s’ils ne le laissent pas toujours vraiment voir. Les individus ayant le Verseau à l’Ascendant ont souvent un petit côté frondeur, mais, s’ils se sentent fréquemment une âme de rebelle, ils se conforment bien davantage aux conven­tions que ceux ayant le Soleil dans ce même signe. L’un comme l’autre montrent généralement une grande vivacité d’esprit et font rapidement le tour d’une situation ; ils réfléchissent et appren­nent vite, ce qui ne laisse pas de surprendre ceux de leurs amis qui n’ont pas ces capacités. L’un comme l’autre ont une attitude froide et détachée, frustrante et souvent même choquante aux yeux des personnes plus sensibles et émotives. Le Soleil en Verseau paraît souvent plus distant et impersonnel que l’Ascendant Verseau. Saturne, maître traditionnel du Verseau, paraît plus puissant que le maître moderne, Uranus, chez beaucoup d’individus qui ont ce signe à l’Ascendant. Mais, dans tous les cas, la position de Saturne en signe et en maison est toujours importante chez tous ceux qui ont le Verseau à l’Ascendant.

Ascendant Poissons

Comme le Soleil est faible lorsqu’il occupe le signe des Poissons et comme les natifs sont, de ce fait, plus fortement influencés par tous les autres facteurs de leur thème, il semble y avoir une plus grande variété de tempéraments chez le Soleil en Poissons que chez l’Ascendant Poissons. Ces derniers sont prati­quement tous sensibles, pleins de compassion, émotifs, imagina­tifs et serviables. Il semble y avoir chez l’Ascendant Poissons une force de caractère que l’on ne trouve pas chez ceux qui ont le Soleil dans ce signe, auxquels on reproche souvent d’être passifs, flous dans leurs propos, prompts à fuir la réalité et irresponsables. Sans doute doit-on imputer la force de caractère et l’entrain que l’on rencontre chez tant d’Ascendant Poissons à Jupiter, maître traditionnel de ce signe ; les caractéristiques de cette planète sont souvent beaucoup plus apparentes que celles de Neptune, le maître moderne des Poissons. En fait, pour bien cerner la person­nalité d’un Ascendant Poissons, il convient de voir quelle est la position de Jupiter en signe et en maison. Par leur aptitude à l’empathie et à aider ceux qui se trouvent en difficulté, les per­sonnes ayant l’Ascendant en Poissons se montrent relativement philosophes et peu affectées quand elles sont elles-mêmes confrontées à l'adversité. Tout comme l’Ascendant en Vierge (le signe opposé), l’Ascendant en Poissons ne recherche ni gloire ni reconnaissance pour tout ce qu’il fait en faveur d’autrui.

--
Source : Stephen Arroyo





0
commentaires

Pascal Patry
Praticien en psychothérapie
Astropsychologue
Psychanalyste

5, impasse du mai
67000 Strasbourg

Mobile : 06 29 54 50 29

Retourner au contenu