Le cycle de vie : l’approche holistique

Bonjour
Title
Aller au contenu

Le cycle de vie : l’approche holistique

Pascal Patry astrologue et thérapeute à Strasbourg 67000
Publié par Pascal Patry dans Astropsychologie · 4 Septembre 2022
Tags: Lecycledevie:l’approcheholistique
Le cycle de vie : l’approche holistique

Pour toute étude sérieuse des cycles de transit, dans la vie d'une personne, l’astrologue doit les déterminer tous, pour la vie entière, c'est-à-dire pour une durée de vie de soixante-dix à quatre-vingt-quatre ans.

De cette façon, on peut établir les points forts de cette vie et, aussi, la lon­gueur des intervalles qui les séparent.

On ne doit jamais oublier que le potentiel de tout cycle en cours est condi­tionné par ce qui est arrivé ou a été réalisé pendant le cycle précédent.

Le cycle passé (la tranche de vie) doit être analysé, avant de pouvoir comprendre la situation présente. La vie entière est la toile de fond sur laquelle il faut examiner chaque moment particulier.

Comme Neptune et Pluton ne peuvent accomplir leur cycle complet pendant la durée d'une vie, on doit com­mencer par noter les quadrants du thème qui seront mis en évidence par leurs transits et, aussi, les aspects majeurs qu'ils feront dans le thème natal, pendant toute la vie.

Le quadrant du thème le plus accentué par le transit de Pluton indique le domaine dans lequel l'univers ou la société exige le plus de l'individu.

Il montre aussi le domaine de vie dans lequel l'individu peut apporter sa contribution la plus significative aux besoins de son temps.

Les quadrants du thème accentués par Neptune en transit indiquent les domaines où les schémas de comportement de l'ego conscient seront mis en question ou subtilement dissous par la pression d'événements et de valeurs collectifs.

Comme Uranus peut prendre une vie entière, ou plus, pour faire un cycle complet, l'emploi vraiment individua­lisé de la fonction uranienne est indiqué par l'âge atteint lorsque la planète transite, pour la première fois, un angle du thème natal.

Si, par exemple, Uranus natal se trouve dans la Maison IV, alors le cycle individuel ne commen­cera que lorsqu’Uranus atteindra le Descendant, par transit.

Dans ce cas, le sens du quadrant d'été sera parti­culièrement important comme source d'inspiration uranienne pour l'individu.

Les cycles de Saturne et de Jupiter commencent à prendre un sens vraiment individuel quand ils atteignent pour la première fois l'Ascendant.

Pendant la période allant de la naissance jusqu’à ce moment-là, ces planètes « agis­sent » sous forme d'influences héréditaires, familiales ou sociales sur la croissance de l'individu.

Toutefois, l'âge qu'a la personne lorsque ces planètes atteignent l'Ascendant pour la première fois, est un facteur important à prendre en considération, car on ne peut, en général, parler « d'emploi individuel » de Saturne ou de Jupiter quand leur premier contact avec l'Ascendant se fait dans l'enfance.

C'est pour cela que l'étude des cycles généri­ques (c'est-à-dire non-individuels) de Saturne et de Jupiter est extrêmement significative. Ce point est expliqué en détail au chapitre VI : « Le Cycle de Saturne. »

Dans ces cycles de trente et douze ans, les phases critiques de déve­loppement sont marquées par les carrés, les oppositions et les retours au point natal de ces deux planètes, par transit.

Comme Jupiter et Saturne devraient toujours être étu­diés dans leur rapport réciproque, on devrait noter là où tombent, dans le thème natal, les conjonctions, carrés et oppositions Jupiter-Saturne en transit.

Les conjonc­tions sont des clés particulièrement importantes pour la compréhension du motif de base dans la relation d'une personne à sa destinée, à la fois sociale et nationale.

Elles se forment à vingt ans d'intervalle, de sorte qu'il y en a au moins trois pendant la durée d'une vie normale. Sur­tout dans le cas d'un homme public, on devrait noter les carrés et oppositions, par transit, en particulier en fonc­tion des Maisons concernées et, de plus, où tombent, par transit dans le thème natal, les conjonctions et opposi­tions Jupiter-Uranus, Jupiter-Neptune, Saturne-Uranus et Saturne-Neptune, ainsi que la position, en Maison, des phases critiques dans le cycle Uranus-Neptune.

Enfin, l'astrologue doit étudier les cycles des nœuds et les éclip­ses, ainsi que les cycles répétés de rétrogradation des pla­nètes rapides : Mercure, Vénus et Mars. Tout cela fait partie de l'épanouissement cyclique de l'être, en rapport avec les transits.

La base d'interprétation de tous ces cycles de transit, c'est le facteur-âge. L'âge de l'individu au moment des pha­ses critiques, dans les cycles de transit, fournit une clé essentielle pour savoir dans quel sens interpréter ces crises.

En dressant un tableau des phases critiques de tous les cycles de transit, suivant les périodes de sept ans que nous étudierons plus loin, et selon l'âge auquel elles arrivent, l'astrologue aura sous les yeux un ensemble composite, très révélateur de la vie dans sa totalité.

Les interrelations que cette étude fait découvrir sont de la plus grande importance pour comprendre un problème ou une crise à un moment donné et l'astrologue passera com­plètement à côté s’il est trop paresseux ou trop orienté vers les événements pour regarder plus loin qu'un an ou deux du moment de la consultation.

Par-dessus tout, en astrologie humaniste, l'individu est libre de réussir sa destinée personnelle.

L'astrologie doit présenter un éven­tail de possibilités entre lesquelles la personne puisse choi­sir, plutôt que lui assener des échéances inévitables contre lesquelles elle est sans recours. L'astrologie peut révéler des possibilités, pas des certitudes et personne, dans l'in­terprétation d'un thème, ne peut promettre quoi que ce soit.

L'astrologie humaniste devient alors un moyen de s’exercer à prendre des décisions intérieures, en sélection­nant ce que l’on choisit d’être, à partir de ce que l’on pourrait potentiellement devenir.

---
Source : Les cycles du devenir - Alexander Ruperti





0
commentaires

Pascal Patry
Praticien en psychothérapie
Astropsychologue
Psychanalyste

5, impasse du mai
67000 Strasbourg
Tél. : 03 88 22 97 27
Mobile : 06 29 54 50 29

Retourner au contenu